Sauver la Rôtisserie

La Rôtisserie Sainte-Marthe, à Paris, est un restaurant associatif qui pourrait bien fermer en raison de la spéculation immobilière frappant la capitale. Elle fédère 75 associations qui se succèdent tout au long de l'année pour, le soir, assurer la cuisine et le service, avec des menus à 8 et 10 euros. Avec la recette, elles financent leurs actions. Le midi, six personnes en contrat d'insertion servent des plats entre 3,50 et 5 euros. Or, lorsque le propriétaire met les murs en vente, en 2005, la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents