Yves Salesse : « L’unité est une perspective indispensable »

Pour le porte-parole de la campagne de José Bové, le vote utile et la division des forces de transformation sociale expliquent les mauvais résultats de la gauche. Il appelle, néanmoins, à la poursuite d’initiatives unitaires pour les législatives.

Michel Soudais  • 26 avril 2007 abonné·es

Les résultats de la gauche, et singulièrement de sa composante antilibérale, ne sont pas bons. Quelles sont les raisons de cette contre-performance ?

Yves Salesse : Globalement, la totalité des voix de gauche recueillies par des candidats de gauche est extrêmement faible. Nous sommes confrontés à une droite à l'offensive incarnée par Nicolas Sarkozy, candidat du grand patronat avec des qualités de mystificateur. Il a réussi à faire croire à une partie des couches populaires qu'il s'intéressait à leurs problèmes et qu'il était capable de les résoudre. La première tâche évidente consiste donc à poursuivre le travail d'explication sur la réalité de la candidature Sarkozy, de son projet, de son programme, de façon à tout faire

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes