À gauche !

Selon Patrick Brody et Karl Ghazi, syndicalistes,
la gauche est fautive de n’avoir pas défendu de propositions en adéquation avec les attentes sociales.

Ainsi, ce que nous craignions, ce que nous redoutions très fort, s'est produit... inexorablement ! Ce 6 mai 2007 restera dans les mémoires comme la triste chronique d'une défaite annoncée. En effet, si Nicolas Sarkozy est bien l'élu de la France de tout en haut, du CAC 40, du Medef qui pavoise, il l'est aussi d'une partie de celle d'en bas, de tout en bas. Et de cela, la gauche est fautive. Fautive d'avoir emprunté le discours de nos adversaires. Fautive de ne pas avoir eu des propositions en adéquation…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

À quoi bon le Moyen Âge ?

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.