Criminalisation

Ingrid Merckx  • 17 mai 2007 abonné·es

Réduire le nombre d’intermittents : tel est l’objectif des politiques mises en oeuvre vis-à-vis des professionnels du spectacle depuis juin 2003. Une logique que la région d’Annecy pousse un peu loin en expérimentant un nouveau moyen de pression : les poursuites policières et judiciaires. À la suite d’une plainte pour fraude déposée en 2005 par les Assedic auprès du procureur de la République, la police judiciaire a saisi les dossiers de l’association qui gère les contrats de près de 500 intermittents dans la région, Abrasif. Après cela, une dizaine d’intermittents ont été mis en garde à vue, certains ont subi des fouilles au corps et des perquisitions, et des renseignements ont été pris auprès de leurs différents employeurs. « La seule chose que la police précisait en se présentant, c’est qu’il ne s’agissait pas d’une affaire de moeurs » , confie une concernée, choquée par la violence de l’opération.

Pour l’heure, l’affaire patiente sur le bureau du procureur. Mais les intermittents, en mal d’informations, s’inquiètent. D’autant que les Assedic viennent d’annoncer à une centaine d’entre eux qu’elle allait lancer ses propres auditions avec menaces de suspension des indemnités à la clé. « On leur réclame des preuves qu’ils ne peuvent pas avoir, explique Pierre Boulet, porte-parole de l’Union syndicale Solidaires 74 *. Abrasif* ayant cessé ses activités, on leur conseille maintenant de passer, pour leurs contrats, par le Guichet unique spectacle occasionnel (Guso), avec lequel la plupart des communes ne veulent pas travailler. Certains abandonnent parce qu’ils ne savent plus comment faire. C’est une catastrophe pour la vie culturelle locale. » Le 15 mai, le Collectif vigilance artistes 74 appelait à protester devant les Assedic d’Annecy. Notamment contre la méthode : « Des gardes à vue d’abord, des auditions maintenant, s’indigne Pierre Boulet, on cherche à jeter l’opprobre sur les intermittents en répandant le soupçon. » Bernard Accoyer, le député (UMP) qui a fait échouer le débat sur la proposition de loi en faveur des intermittents à l’Assemblée nationale en octobre dernier, est le vice-président de la communauté d’agglomération. Annecy servirait-elle de terrain d’expérimentation ?

Société
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

Loi immigration : « Ces décrets fragilisent des personnes déjà en situation de vulnérabilité »
Entretien 18 juillet 2024 abonné·es

Loi immigration : « Ces décrets fragilisent des personnes déjà en situation de vulnérabilité »

Marie-Christine Vergiat, ex vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), critique sévèrement la publication de plusieurs décrets relatifs à la « loi Darmanin » votée en décembre, la veille de la démission du gouvernement.
Par Tristan Dereuddre
Geraldine, femme trans et travailleuse du sexe « a été tuée, et demain, ça pourrait être moi »
Reportage 17 juillet 2024 abonné·es

Geraldine, femme trans et travailleuse du sexe « a été tuée, et demain, ça pourrait être moi »

Au rassemblement organisé le 16 juillet à Paris, les personnes trans proches de Géraldine, 30 ans, tuée dans la nuit du 8 au 9 juillet, ont témoigné des violences et des propos transphobes qu’elles subissent au quotidien.
Par Hugo Boursier
Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »
Précarité 12 juillet 2024

Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »

La précarité progresse en France, comme en témoignent les dernières données publiées par l’Insee. Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, tire la sonnette d’alarme.
Par Maxime Sirvins
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc