Déjà une promesse bidon

Nicolas Sarkozy avait promis : le député Christian Vanneste, condamné pour des propos homophobes, « ne sera pas réinvesti aux législatives » . Fin janvier, dans le Figaro , le président de l'UMP assurait ne vouloir « ni de près ni de loin être associé à des propos homophobes » . « Depuis des années , expliquait-il, j'accomplis un travail en profondeur sur l'ordre, le travail, la responsabilité, le respect. J'ai trop souffert d'une droite qui ne défendait pas ses idées pour prendre le risque de saboter cet…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.