Des années de galère

Deux anciens agents des mairies de Belfort et de Saverne mènent une longue bataille contre leurs ex-employeurs, qui bafouent leurs droits. L’un est sans ressources, l’autre sans domicile. Récits.

Xavier Frison  • 3 mai 2007 abonné·es
Des années de galère

À situations ubuesques, genèses rocambolesques. Deux citoyens, l'un à Belfort, l'autre à Saverne, se battent depuis des années contre les pouvoirs publics locaux pour faire reconnaître leurs droits.

Embauché en emploi-jeune par la ville de Belfort en 2000, le militant associatif Mohamed Mansour, dit Mustafa, décide d'abandonner sa fonction d'éducateur et trouve un emploi d'intérimaire à la chaîne chez Peugeot. Remercié au bout d'un an, il perçoit, en quinze mois, 16 000 euros de droits Assedic. Jusqu'à ce que la caisse d'assurance chômage constate que c'est à la ville de Belfort, ancien employeur de Mustafa, de l'indemniser. Mais la mairie fait traîner le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes