La raison économique nuit à la santé

La sociologue Annie Thébaud-Mony* explore depuis vingt ans les risques sanitaires sur les lieux de travail. Elle dénonce le cynisme des industriels, coupables, selon elle, d’homicide.

Les savoirs scientifiques et médicaux permettent aujourd'hui d'identifier des risques pour la santé au travail. Pourtant, vous constatez une généralisation de la mise en danger délibérée d'autrui sur les lieux de travail. Comment l'expliquez-vous ? Annie Thébaud-Mony : Une production scientifique met en évidence des risques d'exposition à des toxiques et des cancérogènes sur les lieux de travail et révèle des atteintes portées à la santé. Les enquêtes publiées par le ministère du Travail montrent aussi que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.