Le songe d'une nuit d'été

La Comédie de Saint-Étienne tourne en région avec une farce moderne et libre.

Parmi nos glorieux centres dramatiques, il y a ceux qui ne bougent guère de leur bâtiment en béton massif et ceux qui, fidèles à l'ancien esprit de la décentralisation, sortent de leurs murs et apportent des spectacles à travers la région dont ils ont la charge. La Comédie de Saint-Étienne, que dirigent en tandem Jean-Claude Berutti et François Rancillac, fait partie de ces équipes qui sortent de leur béton pour aller vers d'autres bétons et même des bourgades sans béton. Elle a même imaginé une structure…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.