Un contresens historique

« Un choix historiquement stupide ». C'est à l'université du Medef, en septembre 2006, que Nicolas Sarkozy a osé cette charge contre la réforme des 35 heures de Lionel Jospin. « Osé » car, depuis 1841, le temps de travail n'a cessé de diminuer. Il est passé de 60 heures par semaine au XIXe siècle à 35 heures aujourd'hui. Avec les congés payés, fruit des nombreuses luttes des travailleurs, le temps de loisir s'est imposé comme un progrès inéluctable. Cependant, « l'histoire de la réduction du temps de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.