Boycott

L'Église catholique retire son soutien à Amnesty International, a annoncé le Vatican le 13 juin. Le conseil pontifical Justice et paix accuse l'ONG d'être passée dans le camp des pro-avortement. En avril, Amnesty a lancé un appel à la dépénalisation afin d'éliminer « les avortements pratiqués dans de mauvaises conditions » , qui tuent 68 000 femmes chaque année. Porte-parole d'Amnesty, Riccardo Noury a précisé que l'organisation ne recevait de toute façon aucun versement du Vatican ou d'une organisation…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents