« Il faudra permettre un contrôle citoyen et des contre-pouvoirs »

Que deviennent les choix énergétiques dans le cadre de l’ouverture des marchés de l’électricité et du gaz ? La réponse d’Anne Debrégeas, de SUD-Énergie, et de Maurice Marion, de l’énergie CGT.

La mise en concurrence de fournisseurs privés et publics pose-t-elle le problème des choix énergétiques ? Anne Debrégeas : Contrairement à une idée parfois véhiculée, la mise en concurrence ne favorise pas le développement des énergies renouvelables. Les faibles progrès que l'on note dans ce domaine sont liés à une prise de conscience de la raréfaction des ressources ainsi que des enjeux environnementaux, qui a entraîné des décisions politiques. Nous souhaiterions que la France, avec l'Europe, s'engage…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents