L'école à la carte ?

C'est au nom de la liberté de choisir son établissement que Xavier Darcos, nouveau ministre de l'Éducation, se prépare à supprimer la carte scolaire. « Progressivement » , a-t-il précisé pour rassurer ceux qui redoutent une vraie pagaille à la rentrée de septembre. Déjà, les demandes pleuvent sur les lycées les plus prisés. « Derrière le discours sur la liberté de choix, se dissimule un discours moins noble, qui révèle un désir d'éviter que ses enfants fréquentent la même école que des enfants défavorisés…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Macron, l’Europe et Poutine

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.