L'éducation au placard

Centrée sur le tout-carcéral, la nouvelle loi sur la récidive remet en cause l’individualisation de la peine, le rôle du juge et la primauté de l’éducatif sur le répressif. Décryptage.

Que dit le texte ? Présenté en Conseil des ministres le 13 juin par Rachida Dati, l'« avant-projet de loi tendant à renforcer la lutte contre la récidive des majeurs et des mineurs » balaie deux sujets connexes : l'instauration de peines planchers et le durcissement de la réponse judiciaire pour les mineurs délinquants. Il s'applique à tous les auteurs de crimes et délits punis de plus de trois ans d'emprisonnement, dès l'âge de 13 ans, et prévoit la mise en place de peines minimales d'emprisonnement de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.