Les esprits du manga

Grâce aux éditions Cornélius, des œuvres du Japonais Shigeru Mizuki
sont enfin accessibles au public français. L’occasion de découvrir un grand dessinateur qui conjugue fantômes nippons et nostalgie enfantine.

Un doux profanateur que Shigeru Mizuki ! Ce mangaka aime à exhumer des mondes disparus, qu'ils soient souvenirs enfantins ou êtres surnaturels. Les uns ne sauraient d'ailleurs aller sans les autres : la madeleine du dessinateur se nomme en effet yokai . Esprits, fantômes, goules, elfes, vampires... Difficile de traduire en français une appellation générique qui, au Japon, regroupe ces créatures étranges et renvoie à leurs origines~: les croyances médiévales. À 85 ans, père fondateur du manga fantastique et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La bataille de l’information

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents