Les lutteurs de la nuit industrielle

Un nouveau spectacle de Pierre Meunier, autour
du travail et de la lutte contre l’oppression.

Pierre Meunier faisait déjà de drôles de spectacles, avec des métaux, des boulons, des objets. Il avait pris le large vers des plateaux peu fréquentés, depuis ses débuts du côté du cirque. Sa nouvelle réalisation, les Egarés , est encore une recherche nouvelle puisqu'elle part d'une collaboration avec des patients d'un hôpital psychiatrique, à Ainay-le-Château, dans l'Allier. Meunier l'appelle modestement « création collective ». L'auteur de l'Homme de plein vent et du Tas y a mêlé son propre langage ­ son…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents