Paysage après la bataille

Toutes les composantes de la gauche ont aujourd’hui à se refonder. Mais la façon dont le PS se redéfinira, compte tenu du poids spécifique de ce parti, influera sur l’ensemble de cet espace politique.

Et maintenant, au travail ! Ce mot d'ordre devrait être assez vite celui de toute la gauche, tant celle-ci sort chamboulée de la séquence électorale 2007. Battue à la présidentielle après un premier tour où le total des candidats se réclamant des courants de gauche ou écologistes n'avait jamais été aussi bas. Donnée pour submergée à l'issue du premier tour des élections législatives, un sursaut inespéré de l'électorat lui assure une représentation de 233 députés. Bien plus qu'elle n'en avait lors des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Réinventer les possibles

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents