« Tout remettre à plat »

Daniel Cohn-Bendit invite les Verts à Tours le 30 juin pour commencer, « à chaud, une refondation qui va prendre du temps ». Il le fait avec son franc-parler habituel.

Claude-Marie Vadrot  • 21 juin 2007 abonné·es

Les Verts ont-ils encore un avenir ?

Daniel Cohn-Bendit : Bien sûr. Dans l'espace où ils se trouvent, il n'existe pas de rénovation sans les Verts ; et si les Verts ne se rénovent pas ­ j'y tiens, c'est quasiment mon slogan ­, il n'y aura plus

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 2 minutes