Trop fragiles ?

Le laboratoire Matisse du CNRS et le cabinet d'Audit Deloitte ont réalisé ensemble une recherche visant à repérer et analyser les facteurs de fragilité des associations. L'enquête a été conduite auprès d'un échantillon de 500 associations. Au premier rang des fragilités, viennent les difficultés d'ordre financier, citées par 43 % des associations. Les difficultés de maîtrise de gestion sont également importantes : 29 % des associations se plaignent d'un manque de visibilité à moyen terme. 33 % d'entre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.