« Un acte monstrueux d’illégalité »

Le 21 mai, Ken Loach était invité à Paris par l’association Agir contre la guerre (ACG)*. Le cinéaste s’est livré à une violente mise en cause de l’intervention anglo-américaine en Irak.

Je parle de l'Irak sans connaissances particulières mais en tant que militant de base du mouvement antiguerre en Grande-Bretagne. Ce qui est en train de s'y passer est grave : nous savons que le nombre de morts, depuis le début de la guerre, s'élève à 650 000. Les images quotidiennes des tueries nous sont devenues familières à tous. Mais il y a une bonne nouvelle. Le prince Harry n'y va pas. (Rires.) Je pense que c'est dommage. (Rires.) Et je pense que ce serait encore mieux si Tony Blair y allait avec…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Un message positif

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents