Une chaîne de malentendus

Un rapport sur l’enseignement de l’Holocauste en Angleterre a entraîné une polémique,
qui s’est propagée jusqu’en France. Explications.

Sophie 1 est enseignante. Le 1er juin, elle reçoit un courrier électronique intitulé « Honte à l'Angleterre ». « Cette semaine, en Angleterre, affirme le texte, tous les programmes relatifs à la commémoration de la Shoah ont été retirés de certains établissements scolaires, avec pour motif que cela "heurte" la population musulmane, qui nie l'existence de la Shoah. » Sophie transmet le document à deux amis. L'un d'entre eux attire son attention sur la gravité de l'accusation. Prise de doutes, elle tente…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.