Accalmie ?

Le 27 juin, au lendemain d’une rencontre entre Nicolas Sarkozy et les syndicats, la loi sur l’autonomie des universités a été amendée sur les principaux points de blocage : les conseils d’administration sont élargis à 30 membres, la sélection à bac + 4 disparaît, et tous les établissements seront accompagnés vers l’autonomie dans un délai de cinq ans. Mais, mine de rien, le principe libéral d’autonomisation est passé.
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.