Accalmie ?

Politis  • 12 juillet 2007 abonné·es

Le 27 juin, au lendemain d’une rencontre entre Nicolas Sarkozy et les syndicats, la loi sur l’autonomie des universités a été amendée sur les principaux points de blocage : les conseils d’administration sont élargis à 30 membres, la sélection à bac + 4 disparaît, et tous les établissements seront accompagnés vers l’autonomie dans un délai de cinq ans. Mais, mine de rien, le principe libéral d’autonomisation est passé.

Pour aller plus loin…

Un observatoire pour recenser les atteintes à la liberté de la presse en France
Presse 28 mai 2024 abonné·es

Un observatoire pour recenser les atteintes à la liberté de la presse en France

L’Observatoire français des atteintes à la liberté de la presse (Ofalp) s’est lancé le 24 mai lors d’une rencontre publique, réunissant citoyens et journalistes. Il entend recenser et rendre publiques les entraves au droit d’informer, en publiant un rapport annuel.
Par Clémence Le Maître
Rafah : « J’attends de l’État français qu’il dénonce ce génocide »
Palestine 28 mai 2024 abonné·es

Rafah : « J’attends de l’État français qu’il dénonce ce génocide »

Environ 10 000 personnes se sont rassemblées dans la soirée du lundi 27 mai dans les rues de Paris, suite au bombardement d’un camp de déplacés à Rafah. D’autres manifestations en France ont eu lieu. La frappe israélienne, qui a eu lieu la veille au mépris du droit international, a tué au moins 45 réfugiés palestiniens.
Par Tristan Dereuddre
Après l’expulsion du squat « En gare » à Montreuil, un homme maintenu en rétention
Reportage 27 mai 2024 abonné·es

Après l’expulsion du squat « En gare » à Montreuil, un homme maintenu en rétention

Suite à l’action des forces de l’ordre le 23 mai, deux personnes ayant reçu des OQTF ont été placées 48 h en rétention administrative à Bobigny. Le lendemain, Politis s’y est rendu avec Alexis Corbière, député LFI exerçant son droit de visite. Depuis, l’un des hommes a pu sortir, l’autre a été transféré en centre de rétention administrative.
Par Pauline Migevant
L’expulsion du « En Gare » à Montreuil menace des sans-papiers
Entretien 24 mai 2024 abonné·es

L’expulsion du « En Gare » à Montreuil menace des sans-papiers

Une vingtaine de personnes, pour la plupart sans papiers, vivaient dans ce squat montreuillois. Elles risquent d’être expulsées du pays, craint un coordonnateur du lieu qui nous expose les raisons et conséquences de cette opération de police.
Par Pauline Migevant