CO2

Début janvier, la SNCF assassinait l'avion avec son comparateur d'émissions de CO2, évidemment très favorable au train. Air France s'offusqua « d'erreurs grossières » et réagit enfin avec son propre calculateur. Résultat : 80 kg de CO2 par passager pour un Paris-Nice en avion. Autant dire un quitus à la SNCF, qui trouvait 100 kg (contre 5 kg en train !). Pour raccrocher les wagons, Air France annonce que ses clients pourront compenser ces émissions... « dans les toutes prochaines semaines » seulement.
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.