Fin de règne

La fin du deuxième et dernier mandat de George W. Bush risque d’être difficile. Sur le front intérieur, le programme d’écoutes antiterroristes sans mandat d’un juge et la grâce partielle qu’il a accordée à l’ex-bras droit de son vice-président Dick Cheney, condamné à deux ans et demi de prison pour avoir menti à la Justice, sont durement critiqués. Mais c’est surtout sur la question de l’Irak que Bush est menacé : il se trouve lâché au Congrès par de plus en plus de représentants républicains qui voient…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.