J-F Chapelle : « On va vers un vin industriel »

La Coordination paysanne européenne s’oppose au projet de réforme de l’Organisation commune des marchés vitivinicoles, présenté le 5 juillet par la Commission européenne. Les explications de Jean-François Chapelle.

Jean-Baptiste Quiot  • 12 juillet 2007 abonné·es

Les propositions de la Commission européenne répondent-elles, selon vous, aux problèmes et aux enjeux de la viticulture ?

Jean-François Chapelle [^2] : Les raisons avancées par la Commission pour une nouvelle Organisation commune des marchés vitivinicoles (OCM vin) sont, d’une part, la production structurellement excédentaire du vin et, d’autre part, les 500 millions d’euros

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes