Le credo d’un passeur

Le responsable du cinéma le Méliès à Pau, Jean Jacques Ruttner, risque d’être évincé alors que la qualité de son travail est reconnue. Il privilégie les films économiquement dominés, dans un esprit d’ouverture, et les échanges fructueux avec les spectateurs.

Certes, l'affaire est locale. Elle se déroule à Pau (Pyrénées-Atlantiques). Jean Jacques Ruttner, directeur depuis sept ans du cinéma le Méliès, situé en centre-ville, est sur le point d'être évincé. Mais, en matière d'exploitation indépendante, c'est-à-dire de rencontre entre les spectateurs et un choix de films non dicté par le box-office, chaque responsable de salle compte, surtout quand il est dynamique, courageux et porteur d'un projet garantissant la diversité culturelle. Jean Jacques Ruttner est de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Clandestin malgré lui

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents