Médecins sous le choc

« Ceux qui vous soignent vous tueront », avait prévenu un responsable d’Al-Qaïda en Irak, trois mois avant les attentats manqués du 29 juin en Grande Bretagne. Difficile, alors que des médecins étrangers sont aujourd’hui impliqués, d’imaginer l’impact d’une telle déclaration. Qui entaille le principe d’intégration et risque d’entraîner méfiance, sinon racisme, à l’égard des praticiens de ce pays, où le monde médical est sous le choc. « Notre profession sert à guérir les gens », s’est révolté le président…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

À quoi bon le Moyen Âge ?

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.