Post-scriptum

Bernard Langlois  • 12 juillet 2007 abonné·es

Je terminais le dernier bloc-notes en vous souhaitant de bonnes vacances, c’était prématuré : à la demande générale du directeur de Politis (homme de bon goût et de surcroît légitimement animé du souci de remplir les pages du journal jusqu’au cœur de cet été pourri), je m’impose donc encore quelques exercices de clavier, dont un que vous lirez si ça vous dit dans le « spécial été » en préparation sur Mai 68 (où ma contribution est requise sur le thème : « Dis, pépé, raconte-nous encore les barricades ») ; et donc ce présent post-scriptum, où j’entends juste vous signaler quelques titres de livres, à fourrer éventuellement dans votre sac de voyage.

Car, je vous l’ai déjà dit, les livres sont mon tourment et mon remords, en même temps que mon plaisir. Ceux que je reçois, par paquets, avec parfois une gentille dédicace de l’auteur, en bien trop grand nombre pour que je puisse leur apporter à tous l’attention que, sans doute, ils méritent, et donc la signaler à la vôtre. Remords, parce que je sais les efforts et les

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Edito Bernard Langlois
Temps de lecture : 11 minutes