Privatisation à un train d’enfer

Thierry Brun  • 5 juillet 2007 abonné·es

La privatisation du régime spécial de retraite des cheminots de la SNCF avance à toute allure, mais sans faire de vagues. Le Premier ministre François Fillon avait certes assuré, avant les législatives, que le gouvernement irait « jusqu'au bout » de la réforme des régimes spéciaux, fixant comme objectif la date de 2008, et affirmant que la « concertation [serait] la plus large possible » . Mais sans expliquer que cette contre-réforme

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes