Sécurité, mensonges et video

L’efficacité de la vidéosurveillance dans la lutte contre la délinquance et le terrorisme est loin d’être démontrée. Cela n’empêche pas Nicolas Sarkozy de préparer un plan de multiplication des caméras.

En France, les caméras de rue ont été inventées à la fin des années 1970 par la préfecture de police. Elles étaient alors une centaine, et leurs écrans trônaient dans une salle souterraine baptisée le Nautilus. Elles étaient destinées à régler la circulation, et les syndicats de policiers, alors majoritairement républicains, parfois même de gauche, veillaient à ce que leur finalité ne soit pas (trop) détournée. Puis vint un certain Patrick Balkany, député et maire de Levallois, ami de Charles Pasqua et de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents