Sous les pavés, le sexe ?

Le sociologue Éric Fassin* redoute le détournement de Mai 68 qui transforme la critique des normes en prescription normative : soyez libres ! Quand la liberté correspond aux normes que lui concède la société libérale.

Sous les pavés (du refoulement bourgeois), la plage (de la libération sexuelle). Le slogan de Mai68 se prête (trop) facilement à cette lecture. Mai68 aurait donc gagné dans notre société, mais en se perdant, ou plus précisément en perdant son âme politique~: l'hédonisme de l'individu libéré ne se confond-il pas avec le nouvel esprit du capitalisme, et la jouissance ne trouve-t-elle pas tout naturellement sa place dans la société de consommation~? Non seulement la libération sexuelle n'aurait plus rien de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents