Une amende pour la France

Une amende de 28 millions d'euros, et plus de 100 000 euros d'astreinte journalière : la Commission européenne demande à la Cour de justice européenne de sanctionner la France, après six ans de vaines menaces au sujet de la pollution aux nitrates de nombreuses rivières bretonnes, qui entraîne la prolifération des «alguesvertes» sur le rivage (notre photo). L'affaire est exemplaire à plus d'un titre. Tout d'abord par la patience de Bruxelles, qui attend depuis vingt ans que Paris honore sa signature :…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents