Entier ou en morceaux

Lauréat de la Palme d’or 2007, Cristian Mungiu filme
un avortement clandestin à Bucarest en 1987. Posant
et reposant le problème du choix et du regard.

Jusqu'où faut-il montrer ? Cette question essentielle au cinéma traverse tout le film 4 mois, 3 semaines, 2 jours, qui porte sur un avortement clandestin. De sa préparation à son accomplissement. Le tout en à peine plus de 12 heures dans Bucarest d'avant la chute du communisme, où l'avortement était puni comme un crime. Chaque détail a son importance. Jusqu'où faut-il montrer ? Cristian Mungiu remet cette question en jeu à chaque plan, choisissant scrupuleusement les angles de vue, autorisant les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents