Tableau noir

Suppressions de postes, service minimum, entailles à la carte scolaire… La rentrée se présente mal. Face à la libéralisation annoncée de l’école, une intersyndicale prépare une grande mobilisation pour l’automne.

La saignée~: 11~200 postes seront supprimés dans l'Éducation en 2008. Le chiffre tant redouté est tombé le 23 août. S'il est en deçà des prévisions les plus pessimistes, qui tournaient autour de 17~000 postes en moins, il reste considérable. « On voit mal comment le gouvernement va pouvoir absorber ces suppressions de postes sans toucher à l'offre publique d'enseignement » , s'alarme Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU (voir page suivante). La lettre de mission envoyée par Nicolas Sarkozy au…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.