Une droite plébiscitaire

Selon le politologue Jean-Yves Camus, Nicolas Sarkozy met en avant la modernité et la rupture, dans la filiation populiste. Réflexion sur la nature d’un système.

L'élection de Nicolas Sarkozy marque un moment historique pour la droite française~: parce qu'elle s'assume pour la première fois depuis 1945 comme une droite de conviction~; parce qu'elle tourne définitivement la page du gaullisme~; parce qu'au-delà de la victoire politique elle a réussi à imposer les termes du débat d'idées. On ne peut se contenter de décrire cette droite en l'assignant à des catégories idéologiques floues ou réductrices. Ainsi, ni l'UMP ni Nicolas Sarkozy ne sont des ultralibéraux au…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents