Faillite politique

À Calvi, lors d'une dégustation de vins corses, François Fillon voulait recourir à une « image forte » . Sagement assis aux côtés d'exploitants agricoles et prêt à prendre la fourchette, le Premier ministre a abordé la grave question de la dette nationale, devant les caméras de télévision et les agences de presse. François Fillon explique à ses voisins de table qu'il est « à la tête d'un État qui est en situation de faillite » . Et il en rajoute : « Je suis à la tête d'un État qui est depuis quinze ans en…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.