Grenelle antipiratage

Après le vote en juillet 2007 de la très répressive loi DADVSI (Droits d'auteur et droits voisins dans la société de l'information), qui n'a abouti qu'à quelques jugements contradictoires où les pirates sont parfois condamnés, parfois relaxés ; et après la signature en grande pompe de la « charte d'engagements pour le développement de l'offre légale de musique en ligne, le respect de la propriété intellectuelle et la lutte contre la piraterie numérique » entre FAI (fournisseurs d'accès à Internet) et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents