Laporte à l'Élysée

Le secrétariat d'État au sport, promis par Nicolas Sarkozy à son ami de longue date Bernard Laporte, sélectionneur de l'équipe de France de rugby, couronnera la carrière d'un homme qui fut restaurateur, patron ou gérant de boîte de nuit, propriétaire ou actionnaire de casinos et de camping, et partie prenante d'une nébuleuse de sociétés préférant les paradis fiscaux au territoire français. Avec ses publicités (on peut l'apercevoir dans des spots pour le jambon ou des aliments pour animaux) et des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents