Le mouvement de l’écriture

Frédéric-Yves Jeannet poursuit son œuvre singulière avec « Recouvrance », livre haletant et vertigineux, où l’auteur, explorant sa vie passée, témoigne
de sa quête formelle, d’une présence au monde et de notre histoire collective.

Certes, il faut, de temps en temps, publier un livre. C'est à cela, dit-on, qu'on reconnaît un écrivain. Pourtant, là n'est peut-être pas l'essentiel. Un écrivain n'est pas tant celui qui « paraît » ­ avec tous les sens que ce verbe recèle ­ que celui qui habite l'écriture, et est investi par elle. Non pas un graphomane ni un pisseur de copie. Mais quelqu'un pour qui l'écriture est une entreprise de déchiffrage, nécessaire et utopique, de ce qui dans l'existence et dans le monde échappe, s'évanouit, se…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents