« Park(ing) Day L.A. »

BECK/AFP Ras-le-bol de la vi(ll)e en voiture : des militants ont lancé, le 21 septembre, la première journée « Park(ing) Day L.A. », la transformation de places de stationnement de Los Angeles en microparcs publics. Dans cette mégapole de 250 km de long, accro à la bagnole, des chercheurs ont calculé que les 18 millions d'habitants passaient en moyenne 72 heures par an dans les embouteillages. Trois jours bloqués, et 200 litres d'essence brûlés, le double de la moyenne étatsunienne. Tous bouchons compris,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents