Quelles mutations pour une ville durable ?

Du 13 septembre au 13 décembre, à Paris, la Fondation sciences citoyennes (FSC) propose une université des savoirs, en sept soirées, pour explorer les scénarios d'une planète vivable en 2030.

La gravité du réchauffement climatique et la fin inéluctable du pétrole bon marché obligent les sociétés industrielles à revoir leur copie : la poursuite de la croissance matérielle est impossible, et il faut fortement diminuer la consommation d'énergie. Ce constat est particulièrement vrai pour les villes, qui cristallisent les causes de la non-durabilité en vigueur. Lieux de concentration des richesses matérielles, elles ponctionnent à bras raccourcis les ressources non renouvelables de la planète, les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents