Suez-GDF : la belle affaire~!

On comprend mieux comment Nicolas Sarkozy, a pu rapidement obtenir un accord pour fusionner les groupes Suez (privé) et Gaz de France (public), qui plus est un dimanche soir, avant les journaux télévisés. L'opération élyséenne a mis la direction de Gaz de France devant le fait accompli et a balayé toute promesse sociale. Lorsqu'il était ministre de l'Économie, Nicolas Sarkozy avait pourtant déclaré aux syndicats que la part de l'État dans le nouveau groupe serait de 40 %. Il s'était engagé devant les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.