Un plan sans budget !

La désertification progresse partout dans le monde, mais les gouvernements stagnent, incapables de passer véritablement à l'action.

C'est un échec, mais il y a des progrès ! Voilà la conclusion de la 8e conférence des 191 pays signataires de la Convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification, qui s'est achevée samedi à Madrid. Une fois de plus, les délégués ont butté contre la question clé : l'argent. Ils sont bien parvenus à se mettre d'accord sur un « plan stratégique » pour dix ans, mais pas sur les moyens de le financer : le Japon et les États-Unis ont refusé in extremis une minuscule augmentation de 5 % du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents