Défense d’alerter !

Chercheur en génétique très critique sur les cultures transgéniques, Christian Vélot subit des pressions répétées de sa direction depuis des mois, et son équipe est menacée de dissolution.

Critiqué dans son travail, sous la menace d'un déménagement forcé de ses locaux, amputé d'une partie de son budget de fonctionnement, congédié fin 2009 à l'échéance du contrat d'hébergement de son équipe de quatre personnes à l'Institut de génétique et microbiologie (IGM) au Centre scientifique d'Orsay (91) : Christian Vélot, maître de conférences en génétique moléculaire, est depuis des mois sous pression, dans le collimateur de la direction de l'IGM. Pour faute professionnelle ? Pour insuffisance de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents