Détail d’un scandale

Ingrid Merckx  • 11 octobre 2007 abonné·es

Dans le « détail » des événements de la semaine dernière, l’amendement Mariani (photo) généralisant l’utilisation de tests ADN à des fins de contrôle migratoire a été voté au Sénat, le 3 octobre, dans le cadre de l’examen de la loi Hortefeux sur l’immigration. Mais ­ est-ce un « détail » ? ­ le lendemain, le Conseil consultatif national d’éthique rendait un avis stipulant : « L’inscription dans la loi d’une identification biologique réservée aux seuls étrangers est en contradiction avec l’esprit de la loi française. » Revue de « détail » : « Il nous a paru dangereux de familiariser les esprits avec l’idée que l’identité est dans les gênes » , Pierre Le Coz, membre du Comité consultatif national d’éthique dans l’Humanité du 5 octobre. « Les chrétiens refusent par principe de choisir entre bons et mauvais migrants, entre clandestins et réguliers, entre citoyens pourvus de papiers et d’autres sans papiers », Commission épiscopale pour la mission universelle de l’Église, 1er octobre. « Une telle disposition est […] discriminatoire […] et viole la Convention internationale des droits de l’enfant » , Thomas Hammarberg, commissaire aux droits de l’homme, le Monde , 28 septembre. « Ce projet de loi est une bombe. Il crée un précédent redoutable : demain, on demandera aux candidats à la nationalité française par filiation de fournir un test ADN ! », Axel Kahn, généticien *, Libération,* 18 septembre . Cette disposition « entamerait des principes éthiques et ouvrirait la porte au fichage génétique de certaines catégories de la population », Sauvons la recherche, 17 septembre…

Il serait fastidieux, mais édifiant, de revoir en « détail » toutes les réactions dénonçant le fameux amendement. Pas plus tard que le 10 octobre, des associations et syndicats, dont La Cimade, la Ligue des droits de l’homme et le SNPES-PJJ/FSU, tenaient conférence pour dire « Non à la conception génétique de la famille » . C’est ce message, brandi par une immense mobilisation de personnes, d’associations et d’institutions outrées, que François Fillon a bafoué, le 6 octobre, en déclarant au conseil national de l’UMP : « Les polémiques ont grossi jusqu’au ridicule un détail, en masquant l’essentiel du projet de loi Hortefeux sur l’immigration. » Ce n’est donc pas tant la reprise d’un terme déjà employé par Jean-Marie Le Pen dans un cadre révisionniste (il qualifiait, en 1987, les chambres à gaz de « point de détail de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale » ) qui choque, que le fait de ramener un scandale en train de se faire à un « détail ». Preuve que c’est dans le détail qu’il faut examiner ce projet de loi. Et pas seulement dans les grandes lignes.

Société
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

Geraldine, femme trans et travailleuse du sexe « a été tuée, et demain, ça pourrait être moi »
Reportage 17 juillet 2024 abonné·es

Geraldine, femme trans et travailleuse du sexe « a été tuée, et demain, ça pourrait être moi »

Au rassemblement organisé le 16 juillet à Paris, les personnes trans proches de Géraldine, 30 ans, tuée dans la nuit du 8 au 9 juillet, ont témoigné des violences et des propos transphobes qu’elles subissent au quotidien.
Par Hugo Boursier
Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »
Précarité 12 juillet 2024

Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »

La précarité progresse en France, comme en témoignent les dernières données publiées par l’Insee. Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, tire la sonnette d’alarme.
Par Maxime Sirvins
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc
À Villers-Cotterêts, un électorat RN (très) décomplexé
Reportage 10 juillet 2024

À Villers-Cotterêts, un électorat RN (très) décomplexé

Dirigée par le parti d’extrême droite depuis dix ans, la commune des Hauts-de-France a voté à 47 % pour Jordan Bardella aux élections européennes. Jocelyn Dessigny, lui aussi du RN, élu député au premier tour, a recueilli 53 % des voix des électeurs de la 5e circonscription de l’Aisne. Nous sommes allés à leur rencontre.
Par Tristan Dereuddre