Le pays qui met Pékin en difficulté

La communauté internationale compte sur les rapports privilégiés de la Chine avec la Birmanie pour exercer des pressions sur la junte. Histoire d’une relation atypique.

En quarante-cinq ans de dictature en Birmanie, ce qui domine c'est la fermeture du pays aux influences étrangères et à toute forme d'intervention internationale. Mais l'un de ses voisins, la Chine, a réussi à créer de très bons rapports avec le régime de Rangoun depuis de nombreuses années. D'où vient cette relation privilégiée avec un régime qui, contrairement au Vietnam, au Cambodge et au Laos, n'appartient pas à la sphère idéologique de Pékin? En soutien aux Birmans, à Londres, le 28 septembre.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.