« Comme un blues »

«~Facs bloquées ? Facs désertées, surtout : par les étudiants, par les profs. Les seconds ont mis des mois à s'apercevoir, au moins pour certains, que la loi Pécresse posait quelques problèmes, et de nombreux étudiants ne sont plus certains d'avoir envie d'étudier. Comme un blues... Alors, la grève, ce que l'on appelait la grève active du temps du rejet du CPE, ils la boycottent machinalement. Ils font, en quelque sorte, la grève de la grève. Ils en profitent pour se reposer, parce que certains ont passé…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.