Étudiants devant, syndicats derrière

La mobilisation des étudiants contre la loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU) s'amplifie. Réunie à Rennes les 10 et 11 novembre, la coordination nationale, représentant les assemblées générales (AG) des universités, a annoncé que, sur les 25 universités en grève, 15 d'entre elles étaient bloquées. Les étudiants appellent à une radicalisation du mouvement avec formation de piquets de grève et blocage des universités et des gares. La coordination, qui « ne reconnaît pas et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents