Relancer les collectifs

Après l’échec de la candidature unitaire, les collectifs antilibéraux doutent. Les assises nationales de décembre seront l’occasion de définir une nouvelle stratégie.

Les collectifs unitaires antilibéraux respirent-ils encore ? Leurs assises nationales, qui auront lieu les 1er et 2 décembre à Paris, seront-elles l'électrochoc qui permettra de relancer la machine du rassemblement ? « En obtenant moins de voix qu'en 2002, la gauche antilibérale dans son ensemble a subi une lourde défaite à la présidentielle de 2007 » , explique Rémy Jean, de la coordination des Bouches-du-Rhône. Une défaite qui s'explique par la division et la multiplicité des candidatures à la gauche de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.