Relancer les collectifs

Après l’échec de la candidature unitaire, les collectifs antilibéraux doutent. Les assises nationales de décembre seront l’occasion de définir une nouvelle stratégie.

Jean-Baptiste Quiot  • 22 novembre 2007 abonné·es

Les collectifs unitaires antilibéraux respirent-ils encore ? Leurs assises nationales, qui auront lieu les 1er et 2 décembre à Paris, seront-elles l'électrochoc qui permettra de relancer la machine du rassemblement ? « En obtenant moins de voix qu'en 2002, la gauche antilibérale dans son ensemble a subi une lourde défaite à la présidentielle de 2007 » , explique Rémy Jean, de la coordination des Bouches-du-Rhône. Une

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes