Si loin si proche

Dans son cinquième long métrage, « De l’autre côté », Fatih Akin croise les itinéraires de six personnages pour pister ce qui déclenche l’élan vers l’autre.

Le titre du film, De l'autre côté , ne cultive pas tant l'idée de frontière que celle de lien. Et moins ce qui sépare les gens que ce qui les rapproche. Un père d'origine turque et son fils, Nejat, professeur à l'université de Hambourg. Ce père et une prostituée turque immigrée, qu'il invite à vivre avec lui. Cette prostituée et sa fille, Ayten. Celle-ci et une étudiante allemande, Lotte, qui l'héberge. Lotte et sa mère... Soit six personnages dont les itinéraires se croisent entre l'Allemagne et la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents