Yiddish comics

L’exposition « De Superman au Chat du rabbin », à Paris,
retrace l’épopée juive de la bande dessinée à travers l’Ancien
et le Nouveau Monde. Foisonnant et passionnant.

Marion Dumand  • 22 novembre 2007 abonné·es

L'homme vole par-dessus la ligne Maginot, chope Hitler par le colback, le soulève d'un poing et gronde : « J'aimerais te foutre un coup absolument non-aryen dans la mâchoire ! » Mais le temps presse. En plus du Führer, il lui faut également livrer Staline à la Société des Nations ! Une sacrée mission, qu'il exécute en cape et collants, un S majuscule barrant son poitrail moulé, la mèche négligemment gominée. Ironie d'une impression médiocre, le voilà vêtu de rouge et brun. On est en 1940, Superman va sur ses 2 ans. Le fils chéri de l'Amérique a pour

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 6 minutes